jeudi 1 décembre 2016

(Mur du son)

Malgré un support la mettant peu en valeur, cette petite publicité de format carré fait la promotion des radios de la marque Continental Edison, dont le nom figure en haut et est reconnaissable à ses ondes concentriques). Aucune information sur "Somny Radio" en revanche qui devait être le revendeur de la marque sur Bobigny et Drancy dont on devine les noms dans les formes trapézoïdales jaunes (évoquant des radios stylisées ?) en bas de la composition. Pour redécouvrir l'autre mur Continental Edison (dans un tout autre état de conservation), c'est ici !
 
Bobigny, 25 rue de l'Etoile, 24 novembre 2016.
Une trouvaille de Magali pour le Bureau du Patrimoine Contemporain (département de la Seine-Saint-Denis) que je remercie !

mercredi 30 novembre 2016

(Tant qu'il y aura du vin...)

... il y aura Vaslin ! Tel aurait pu être aussi le slogan de la marque. Si les premiers pressoirs Vaslin datent du milieu du XIXe siècle, la société des constructions méca-métalliques chalonnaises (CMMC) est née en 1945. Et malgré la localisation de cette publicité à La Chapelle-de-Guinchay commune située dans le vignoble du Beaujolais, à deux pas des rives de la Saône, la société est née au bord de la Loire, en Anjou. 
 
On remarquera le soin apporté au dessin de la grappe de raisin, qui arbore en son centre le sigle de la société CMMC et qui vient scinder en deux parties cette publicité. A gauche, le slogan de la marque, à droite le nom du produit vendu. Cette composition en deux parties était-elle la version complète peinte de la marque ? Existait-il une version plus courte centrée sur le seul nom de la marque ? 
L'effet visuel est en tout cas pour le moins réussi : un passage rapide devant la publicité permet d'y lire et d'y voir l'essentiel (Vaslin, grappe de raisin, pressoirs horizontaux), alors que celles et ceux  qui s'attarderaient davantage, découvrent le slogan de Vaslin "Où il y a de la vigne, il y a Vaslin" et la mention "la plus importante marque mondiale de pressoirs horizontaux". Le cadre biseauté en trompe-l'oeil qui court tout autour de la publicité ajoute un effet de profondeur bienvenu.
La durée du bail est indiquée en bas à gauche du cadre. A noter enfin que cette publicité n'est pas seule ! Elle recouvre une précédente publicité pour la crème pour les mains Citroneige qui elle même semble recouvrir une publicité plus ancienne réalisée sur toute la partie grisâtre du mur et d'où n'émerge plus qu'un L final.


 ***
La Chapelle-de-Guinchay, novembre 2016, par Jean-Christophe.
Merci beaucoup !


mardi 29 novembre 2016

(Enigme peinte)

On ne voit plus grand chose sur ce mur, quelques lettres, un G central et un L final ?  Peut-être Energic ? Energol ?
Saint-Ouen, 69-71 avenue Gabriel Péri, 25 novembre 2016.

lundi 28 novembre 2016

(Eclipse)

Voici un grand mur peint audonien pour la crème Eclipse dont ne subsiste plus que le nom. Il semble bien que les deux lunes qui accompagnent habituellement la marque aient été réalisée car l'on distingue encore deux vagues cercles ainsi qu'un bandeau blanc en bas qui devait accueillir lui le slogan. A noter également adossé à l'héberge de l'immeuble, le transformateur électrique de la société Nord Lumière.
Saint-Ouen, 35 avenue Louis-Blanc, 25 novembre 2016.

mercredi 9 novembre 2016

(Double N)

Un palimpseste Dubonnet d'abord réalisé dans une version horizontale avec deux N à la suite, puis en diagonale avec les deux N superposés (pour voir une autre version c'est ici). Cette seconde version beaucoup plus ramassée interpelle davantage le regard, ce qui était bien sûr l'effet recherché.
Ballan-Miré, 1 rue de la rue de Sublainerie, novembre 2016.
Merci à Dominique pour le partage !

dimanche 6 novembre 2016

(Garage)

Un mur peint sans doute pour un garage avec station service.
Doulevant-le-Château, rue Haute, juillet 2016.
Merci à Thibault.

samedi 5 novembre 2016

(Recto/verso)

Sur cette grande bâtisse franc-comtoise deux murs ont été peints sur les pignons. Le premier est un palimpseste pour l'hôtel-restaurant de France, le second, mieux conservé - quoique également deuxième mouture d'un précédent mur est une publicité pour les chocolats et caramels Klaus. Crées en Suisse en 1856 par Jacques Klaus, la chocolaterie-confiserie installe une usine à Morteau en 1896 toujours existante. D'où cette publicité remarquablement bien conservée pour les chocolats à la liqueur et les caramels au lait frais.
 Morre, La Couvre, octobre 2016. Merci à Thibault le néo franc-comtois.

vendredi 4 novembre 2016

(Rive de Sarthe)

Dernier vestige bâti d'une autre époque dans ce quartier des bords de Sarthe.
Le Mans, 82 boulevard Demorieux, 25 août 2016.

jeudi 3 novembre 2016

(Garantie Ariès)

Une restauration bien menée sur ce mur pignon de Pamplie, petit village des Deux-Sèvres. La photo du bas est une extraction de street view datant de novembre 2010. La publicité n'était pas en mauvais état et la restauration lui a simplement redonné un supplément d'éclat. Une initiative à saluer et à encourager !
Pamplie, 9 rue de la Miochette, par Jean-Marc.
Merci.

mercredi 2 novembre 2016

(Votre bleu)

Un nouveau mur peint pour les vêtements Mont-Saint-Michel ici avec son slogan général "Votre bleu de travail".
 Charzay, 24 route de Saint-Jean-d'Angély, par Jean-Marc. Merci !

mardi 1 novembre 2016

(51)

Une réclame qui annonce un dépôt de Pernod localisé au numéro 51 d'une avenue c'est plutôt bien choisi, mais pas très discret. Bravo à Jean-Marc pour la trouvaille !
Trélazé, 51 avenue Jean-Moulin. Par Jean-Marc.
Merci pour le partage !

vendredi 28 octobre 2016

(Garage)

Au sommet de la grande rue, un ancien garage s'étire sur plusieurs mètres. L'auvent de la station service, les grandes baies vitrées de l'atelier et quelques enseignes rondes pour les huiles Sport et classiques (qui font écho au mur peint de Mozé-sur-Louet posté hier) forment un ensemble cohérent.
Mamirolle, 7 Grande Rue, juillet 2016.
Merci à Thibault.

jeudi 27 octobre 2016

(Bien huilées)

Un mur, une superposition, une marque, deux époques. Les huiles Renault, "les meilleures", se sont d'abord affichées en grandes lettres capitales et sur toute la largeur du mur avant de se recentrer dans un logo rond et coloré. 
Mozé-sur-Louet, D 160, route de Cholet, par Jean-Marc.

mercredi 26 octobre 2016

(Fantomatique)

Encore une Dubonnet : effacée avec quelques touches de bleu vif sur les parties en tuffeau du pignon et accompagnée de son slogan "vin tonique au quinquina".
Baugé, 17 rue Lemaignan, par Jean-Marc.
Merci !


mardi 25 octobre 2016

(Bonnet)

Située à l'entrée ouest d'Echemiré, cette Dubonnet tronquée a été réalisée sur un mur construit légèrement de biais par rapport à la route, lui donnant ainsi une meilleure visibilité. Le percement d'une fenêtre est venu amputer de quelques lettres la célèbre boisson apéritive. Mais même privée de ses deux premières lettres, Dubonnet reste magistrale dans cette version.
Echemiré, D 766, par Jean-Marc.
Merci pour le partage !

mercredi 19 octobre 2016

(Enigmes peintes)

Une énigme peinte présentant plusieurs couches superposées difficilement déchiffrables quant aux marques représentées et à la chronologie de mise en oeuvre. On peut néanmoins avancer une première réalisation pour une grande publicité sur les deux tiers droit de l'héberge. Sur un fond jaune on distingue en bas la mention d'un nom (celui de la marque, un slogan ?) en lettres capitales bleues et un "X" final en rouge sous ce nom. De quoi s'agissait-il ?
Vient sans doute après une publicité dans un encadré noir pour Mobil Oil dont le nom est encore visible. Puis enfin très certainement une publicité pour la Trans World Airlines peinte à gauche du mur où l'on distingue encore le mot "voyagez", partie du slogan de la marque "Voyagez par Trans World Airlines". La localisation de cette dernière est évidente car nous sommes ici en face de l'aéroport du Bourget. Une autre publicité de la marque est visible sur la nationale 2 à La Courneuve.

 
 












Le Blanc-Mesnil, 60 avenue du 8 mai 1945, 17 octobre 2016.

mardi 18 octobre 2016

(Superpositions)

Une chocolat Menier, une Forvil puis une Lincoln, tel semble être l'enchaînement peint de ce mur. La chocolat Menier d'abord est réalisée très simplement, fond bleu, nom de la marque en capitales blanches, plus larges que le nom du produit. La Forvil est venue se positionner sur le tiers droit du mur à l'emplacement de la chocolat Menier, peut-être accompagnée de son slogan "Exigez la brillantine". Enfin la Lincoln s'est superposée sur les deux premières. Si son logo, devait être jaune à l'origine, il apparaît désormais bleu (un mélange du "bleu Forvil" et du "bleu Menier"). La publicité est complétée par le nom du revendeur au Mans (D.E.M, 14 place Washington) que l'on retrouve notamment sur cette Lincoln. Enfin, la partie basse du mur mentionne "cycles, motos, caféréférence certaine à un commerce local. Réalisée dans un environnement de qualité, au coeur de Saint-Calais, elle mériterait une protection.

Saint-Calais, Angle de la rue Amédée Savidan et de la rue du Docteur Ollivier, septembre 2016
Par Armel et Thibault. Merci !!

lundi 17 octobre 2016

(Arrière-cour)

Un garage bien caché dans l'arrière-cour de l'un des hôtels particuliers de la rue principale de Richelieu. Rien depuis la rue ne laisse soupçonner une activité mécanique. Il a fallu l'ouverture des portes du porche pour que l'enseigne Antar se laisse deviner.
Richelieu, septembre 2016.
Merci à Thibault et Armel.

dimanche 16 octobre 2016

(Forvil !)

Les modifications des supports peints -si l'on met de côté les palimpsestes- sont assez fréquentes et traitées avec plus ou moins de brio. Ici, le percement de cette porte d'atelier respecte l'alignement droit de la publicité Forvil tandis que le cadre bas s'aligne sur les vitrages de la porte. Il ne tient pas compte en revanche du nom de la marque qui reste néanmoins déchiffrable. 

L'Ile Bouchard, 1 rue Pasteur,  septembre 2016.
Merci à Armel et à Thibault !






mercredi 12 octobre 2016

(Un Dubonnet quotidien)

Plusieurs Dubonnet successives et une Café Quotidien, bien conservée se sont disputées les faveurs de ce mur de la baie de Somme.
Mers-les-Bains, 98 avenue Pierre et Marie Curie, mai 2016.
Merci à Jean-Christophe !

mardi 11 octobre 2016

(Porte ouverte)

Un percement malheureux est venu dégrader cette Saint-Raphaël au format plutôt rare (très étroit) entouré de jaune, faisant disparaître la mention "quinquina" et le nom du diffuseur en bas à droite.


 
Le Louroux-Beconnais, place de la Mairie. 
Par Jean-Marc. Merci beaucoup !

lundi 10 octobre 2016

(Frigéco)

Une très belle Frigéco bordelaise complète et parfaitement exécutée se déploie sur trois registres. Le premier en haut comprend le nom de la marque -FRIGECO- à peine écorné en sa partie finale par le haut de la corniche ; le second sur fond bleu est dédié à la représentation figurée de la marque (un personnage en tenue d'été pointant son doigt aussitôt givré vers la porte du frigo grande ouverte) ; le troisième enfin sur fond jaune, est réservé au nom du distributeur. A comparer avec les dernières trouvailles en Seine Saint Denis, ici, ici, , et surtout là pour regarder attentivement la composition du frigo.
Bordeaux, rue Chauffour. 
Par Jean-Marc que je remercie.

dimanche 9 octobre 2016

(Tout pour le bâtiment)

Cette coquette maison des années 30 présente sur deux de ses façades une enseigne peinte pour le chantier de la Plaine. Maison témoin ou bâtiment administratif de l'entreprise, la maison rassemble ici toute les possibilités constructives et décoratives imaginables. On notera ainsi la finesse de la crête et des deux épis de faîtage, les grands panneaux de brique à motifs sous la fermeture d'avant-toit, la frise à volutes en terre cuite qui court sous les panneaux de brique, l'oriel couvert de tuiles vernissées bleues, donnant sur la rue et les ferronneries fleuries du garde-corps de la fenêtre.  En face, aux numéros 38 et 40 deux maisons ont été construites à la même époque et présentent des panneaux animaliers en céramique intéressants (un chat chassant des oiseaux et deux dindons se faisant face).
 

 
 
 
 Villepinte, 35, 38 et 40 avenue de la Plaine et avenue Charles Vaillant, 28 avril 2016.