vendredi 28 novembre 2014

(Fermé le lundi)

Cette belle porte peinte aux couleurs de Motul/Motobécane est située presque en face ce mur pris il y a plus de 10 ans … Et j'étais passée complètement à côté. Merci donc à François qui sauve la mise !
La peinture s'écaille tout autour du cercle jaune et du logo Motul. Serait-on en présence d'une réalisation postérieure au reste ? 
Bourges, rue Fernault, novembre 2014.

jeudi 27 novembre 2014

(Atlantoc ?)

Atlantic ou Atlantoc ? C'est en substance le questionnement que nous avions eu, il y a quelques mois déjà, avec Jean-Christophe. Cette Atlantic est-elle authentique ? Les couleurs, la police de caractère, l'emplacement de la machine à laver sont bien là. En  revanche pas de trace des deux petits marins en bérets. Les Atlantic rencontrées un peu partout, et publiées sur ce blog sont dans l'ensemble plutôt bien conservées et ont gardé leurs couleurs d'origine. On peut néanmoins s'interroger sur une éventuelle reprise de peinture à certains endroits car le trait semble un peu hésitant, de même que les petites vaguelettes blanches.
Frasnay, D 978. avril 2014.
Merci à Jean-Christophe

mercredi 26 novembre 2014

(Au train de vie)

La bien nommée rue des deux gares conserve un petit look rétro avec son café bistrot "Au train de vie" et surtout cet incroyable ancienne librairie entièrement transformée en jungle urbaine avec ses plantes vertes en vitrine. Au delà de cet abandon, observez le store "France Soir " et cette mise en peinture si particulière aux commerces sur la vitrine.
Paris, rue des deux gares, 22 novembre 2014.

lundi 24 novembre 2014

(Fond de cour)

Le haut de la rue du Faubourg Saint Denis à la lisière du quartier de la Chapelle est aujourd'hui investi par des commerces indo-pakistanais : vente de saris, de jasmin, d'épices... Alors découvrir cette enseigne nichée en fond de cour au milieu de ce Little India, c'est se retrouver quelques décennies en arrière et prendre conscience de la vitesse à laquelle s'opèrent les transformations d'un quartier entre gare de l'Est et gare du Nord.
Paris, 178 rue du Faubourg-Saint-Denis, 22 novembre 2014.


dimanche 23 novembre 2014

(Bandeaux peints)

Après le café-restaurant Terminus, Limoux offre de nombreuses autres enseignes peintes à l'image de cette manufacture de chaussures Labadié ou de la Société Générale.
Limoux, été 2012.
Par Guillaume.

samedi 22 novembre 2014

(Terminus)

Le terminus était situé place de la République à Limoux.
Limoux, été 2012.
Par Guillaume.


vendredi 21 novembre 2014

(Mousseuse)

Deux chopes de bière encadrent les fenêtres du premier étage de cette maison de Sommières dans le Gard. Deux petits visages enfantins semblent émerger de la mousse abondante et laiteuse, à moins que ce ne soit un effet d'optique ? Peu d'information sur la brasserie de la Fontaine et sa bière  : il s'agissait ici du commerce situé en centre ville puisque l'enseigne précise "Dépôt de l'usine frigorifique de la brasserie de la Fontaine".
Sommières, 6 route de Montpellier, septembre-novembre 2012.
Par Guillaume. 

mercredi 5 novembre 2014

(A plat #2)

Au regard des façades colorées qui l'entoure, ce mur sera sans doute à son tour ravalé prochainement...
Pézenas, octobre 2014. Par Thibault.

mardi 4 novembre 2014

(A plat #1)

Un beau relief pour cette enseigne de garage "Pneu-station" située à Carcassonne.
 Carcassonne, octobre 2014. Par Thibault.


lundi 3 novembre 2014

(Petites cantaliennes)

A côté de la plus célèbre petite publicité de nos murs, peinte pour le Petit Journal illustré, on distingue ici un encart à la taille similaire et quelques lettres fantômes. Eau de toilette Lubin ? Biscuits Olibet ? Elixir Combier ?
Champs-sur-Tarentaine, octobre 2014.
Et une première contribution en provenance du Cantal sur ce blog. Par Thibault. Merci !

samedi 1 novembre 2014

(Forvil)

Surplombant la rivière du Garat, cette publicité Forvil est en parfait état. Et toujours la même composition : deux bandeaux, un lettrage blanc en capitales et un encadrement blanc pour parfaire le tout.
Moulins-Engilbert, rue Rollin, octobre 2014.
Merci à Thibault.