samedi 31 août 2013

(Mirador éolien)

Typiques du grand quart nord-ouest, les éoliennes Bollée sont d'élégants petits chefs-d'oeuvre métalliques. Destinées à pomper l'eau grâce à la force du vent, elles étaient très souvent installées dans de grandes propriétés. Il en subsiste à peine 100, sur les 350 construites, dont plus de la moitié dans le département de l'Indre-et-Loire.
parc du château de la Bourdaisière, Montlouis-sur-Loire, avril 2013.

vendredi 30 août 2013

(Plus très utile)

Le fantôme des petits lu plane encore sur le pignon de cette maison lochoise. Et c'est bientôt la fin au vu de la récente reprise du haut du toit.
Loches, août 2013.

jeudi 29 août 2013

(Vermand #3)

Trois publicités pour un même mur : une double Atlantic recouvre une publicité antérieure pour Dubonnet dont ne reste que les lettres finales et le "na" de quinquina.
 Vermand, juin 2013. Par Thibault.

mercredi 28 août 2013

(Vermand #2)

Un tout petit saint, des serveurs tronqués, une cursive dangereusement ascensionnelle, mais tout y est. Toujours aussi agréable à regarder, même fanée.
Vermand, juin 2013.
Toujours par Thibault. Merci.

mardi 27 août 2013

(Vermand #1)

"Vos soirées méritent ce qu'il y a de mieux : pureté du son, de l'image, du style". Voilà le slogan de la marque de radio et de télévision Continental Edison dans les années 1960. L'époque de cette publicité, inédite sur ce blog !
Vermand, juin 2013.
Merci Thibault !

lundi 26 août 2013

(Louit)

Dénichée dans une rue à Loches, cette publicité ressemble presque en tout point à une chocolat Menier : même couleur, même format pour un même produit. Seulement il s'agit ici du chocolat Louit -un inconnu, né à Bordeaux grâce aux importations des fèves en provenance du Brésil- qui reprend les même codes que le chocolat Menier : toute la différence se joue dans la courbe et le velouté du trait. Une contrefaçon en somme, qui fit le bonheur de  toute la communication offensive de Menier.
Loches, août 2013.

dimanche 25 août 2013

(A comme...)

Tronçon d'origine non déclassé, la nationale 77, comme toute nationale, est le paradis des murs peints ! Deux beaux spécimens y sont encore visibles : un palimpseste pour les machines à"bien" laver Atlantic et une seconde pour l'huile de France Antar "Tri-Super".

Villeneuve-Saint-Salves, août 2013.
Merci à Thibault.


samedi 24 août 2013

(Laden)

Jamais rencontrée auparavant, la marque Laden, née en 1948 s'affiche en rouge et noir sur le mur pignon de cet immeuble normand.

 4 route de Neufchâtel, Rouen, août 2013.
Merci à Thibault pour cette nouvelle marque inédite !

mercredi 21 août 2013

(Trio)

Les plus petits formats peints présents sur nos murs sont ici réunis sur une seule et même façade située dans l'axe de la rue. Le Petit Journal, le chocolat Menier et l'eau de toilette Lubin n'ont pourtant pas eu tous la même fortune : seul Menier ayant eu droit au passage en très grand format ! On retrouve le trio, augmenté des biscuits Olibet, ici.

angle de la rue Georges Clémenceau et de la place du général Leclerc, Choisy-au-Bac.
7 juillet 2013

mardi 20 août 2013

(Aux ciseaux d'or)

Il paraît que le temps s'est arrêté dans cette boutique, vintage par la force des choses et où les mannequins ont des allures de jeunes premiers des années 1960.
Ah... Bruxelles... Magique. Merci François !

lundi 19 août 2013

(Le bleu a la cote)

Les traits sont fins, le pas décidé, l'allure générale pleine de prestance. Aussi joyeux que son compère Rhovyl à qui il emprunte sa musculature, l'homme est habillé en Adolphe Lafont. Des vêtements conçus pour le travail : pantalon ample, évasé au niveau des cuisses et des genoux et resserré aux mollets et chevilles. L'industriel lyonnais Adolphe Lafont a fait - et fait toujours- florès partout en France. Il a notamment laissé son emprunte de patron paternaliste à Villeurbanne à travers cet exquis jardin des touts petits.
Auxerre, été 2013. Merci à Thibault.

dimanche 18 août 2013

(Cabrières)

Couvrant entièrement le mur pignon de la maison, cette publicité pour le site et la cave coopérative de Cabrières, fondée en 1938, présente une belle mise en perspective et une gamme travaillée tout en dégradé de rouges, de roses et de blancs rappelant les couleurs des trois cépages de l'appellation Coteaux du Languedoc.
 
Clermont-l'Hérault, 27/VII/2013.

vendredi 9 août 2013

(Verticalité)

Autre environnement, autres contraintes. Le peintre a utilisé ici toute l'étroite largeur de l'héberge pour positionner les cinq lettres de Byrrh. Réussi.

Rouen, juillet 2013. Merci à Thibault.

jeudi 8 août 2013

(Horizontalité)

Noyée dans les tournesols, Byrrh s'étale sur toute la longueur de la façade de cette grande maison à l'abandon. Loin de cette éclatante version peinte, elle reste pourtant impressionnante par la taille de ses cinq lettres. 

Courçay, D 943, 8/VIII/2013.

mercredi 7 août 2013

(Instantanée)

Peinte pour le ferroviaire, voici une version berrichonne de l'apéritif Saint-Raphaël revisitée par Charles Loupot. Elle a plus de cinquante ans, mais accroche toujours le regard par son dynamisme et sa construction très abstraite bien loin des premières publicités de la marque beaucoup plus sages.
La Guerche-sur-l'Aubois, 7 août 2013. 
Merci à Grégoire pour cette instantanée du soir.

mardi 6 août 2013