dimanche 26 février 2012

(Jamais anonyme, c'est un délice !)

"Jamais anonyme", c'est le slogan pour le roquefort affiné dans les caves Vernières, maison fondée en 1890 par Paulin Vernières. Jamais anonyme aussi parce qu'on trouve sur les murs du village, de grands murs peints publicitaires faisant la promotion de ce fromage.
Le premier est imposant : il présente la maison Vernières et son blason précisant "Marque de fabrique déposée" et représentant un berger et une bergère adossés à une tour avec une brebis à leurs pieds. La publicité conclut par ce slogan : "Un vrai Roquefort".

La seconde publicité vante le roquefort le Phenix (un délice !) que l'on retrouvait aussi sur le petit écran. La publicité peinte proclame également que nous sommes en présence du vrai roquefort.


Roquefort, juillet 2008.

samedi 25 février 2012

(Regard fixe)

Ce grand mur peint maxipontain garde encore une part mystérieuse : ils sont plutôt rares à représenter des personnes ... et cette femme qui nous regarde fixement est plutôt inquiétante. Il semble bien que l'on soit en présence d'un mur pour une publicité d'électroménager : FRIGECO ? FRIGEAVIA ? Et d'une autre publicité un peu plus basse pour un commerce d'épicerie et de fruits.



Pont-Sainte-Maxence, le long de la route nationale 17.

mercredi 22 février 2012

(Café de la mairie)

Rien de très original dans le nom de ce café situé effectivement à côté de la mairie. Il y a ici sur cette grande façade trois enseignes peintes : la première qui court sur toute la longueur : "VINS LIQUEURS - CAFE de la MAIRIE - BILLARD", la seconde qui trône au sommet de la devanture en bois " EPICERIE - DOLBEC - MERCERIE", la troisième plus discrète au dessus de la devanture "CAFE DE LA MAIRIE".








 rue aux Moutons, Neauphle-le-Vieux, janvier 2012.

dimanche 19 février 2012

(La descente de la gare)

En arrivant à la station balnéaire de Wimereux par le train et avant de profiter des bords de mer et de ses belles villas, le café de la descente de la gare offrait, à mi-parcours, une halte bienvenue.  Situé à l'angle de la rue Carnot et de la rue Louis-Gallet il s'appelait auparavant le café continental et abritait également un hôtel. La commune doit son nom au Wimereux, petit fleuve de 22 km qui se jette dans la Manche.

Wimereux (Pas de Calais), 4 février  2012

samedi 18 février 2012

(Murs peints abbevillois)

Petit florilège des nombreux murs peints publicitaires rencontrés le long de l'ancienne nationale 1 (RD 1001) sur la commune d'Abbeville. On y trouve en tête les traditionnelles boissons apéritives (Dubonnet et Saint Raphaël) et les haltes carburants et mécaniques.
La première est donc sans surprise une Dubonnet, peinte et repeinte ici dans sa version rouge vif :
 Un double mur Azur (station à 400 mètres) recouvert par Total (station à 100 mètres)

 Une Saint-Raphaël dont on distingue le "St R" et "qui" pour quinquina :
Un grand mur entièrement recouvert de panneaux contemporains mais d'où émergent les mots "Autos" et Garage" et en bas à droite la lettre "L" pour Martell ?


Et face à ce grand mur, un autre pignon également masqué qui veille aux grains et où l'on devine le célèbre planteur du Café Quotidien !


Abbeville (ancienne nationale 1), 3 février 2012

vendredi 17 février 2012

(Parce que)


... c'est suffisamment rare pour faire l'objet d'un deuxième post dans la journée, et parce que mon  esprit y est encore un peu (beaucoup), voici la Loire prise en partie par les glaces, samedi dernier. Ca n'était pas arrivé depuis 1986. Depuis, de l'eau a coulé sous le pont, et tout est rentré dans l'ordre.




La Loire à Langeais, 11 février 2012 (température extérieure, -10°)

(Presque totale...)

... cette publicité TOTAL ! Il ne manque qu'une partie de l'encadré bleu et le haut du L. Celui-ci semble d'ailleurs ne jamais avoir existé car il est dans le prolongement d'un petit oeil de boeuf ! 

nationale 1, Abbeville, 3 février 2012 (face à celle-ci)

dimanche 12 février 2012

(Chicorée Leroux)

Une première sur ce blog : une publicité peinte pour la chicorée Leroux produite à Orchies dans le Nord depuis 1858 ! On y retrouve comme pour toutes les publicités de la marque, la même composition : le produit (la chicorée), la marque écrite ici légèrement de biais (Leroux), ainsi que les feuilles et la fleur de chicorée, et dans un petit emballage la mention "Orchies. Nord".





Grandvilliers, 43 rue du Général Leclerc, 3 février 2012.

samedi 11 février 2012

(Poulain)

Il a gambadé loin  de ses pâtures d'origine le petit poulain, jusqu'à Marseille ! Mais ne vous y trompez pas, il s'agit de Marseille-en-Beauvaisis...Voici donc encore une publicité partiellement conservée grâce à (l'heureuse ?) pose puis dépose d'un panneau publicitaire. Dans quelques mois le chocolat Poulain disparaîtra complètement sous une épaisse couche de lierre, mais pour le moment, il prend l'air frais !


Marseille-en-Beauvaisis (Oise), angle de la rue de la Chapelle et de la rue du Général Leclerc, 3 février 2012

jeudi 9 février 2012

(Le paradis des sports*)

C'est un paradis accessible, situé dans le Pas de Calais, au Touquet. Cette grande publicité délavée fait ainsi la promotion d'une station balnéaire, que l'on appelle l'Arcachon du Nord, la perle de la côte d'opale, le jardin de la Manche, la station des quatre saisons ou le paradis des sports. Situé à l'embouchure de la Canche, le Touquet fêtera cette année ses 100 ans en tant que commune. Une occasion de découvrir à l'occasion des 100 festivités qui seront réalisés, le riche patrimoine balnéaire du Touquet, sa mer, sa forêt et ses pêcheurs !


 Abbeville, nationale 1, 3 février 2012
Cap Blanc Nez, "la mer gelée", 4 février 2012


* et 500e post aujourd'hui !

mercredi 8 février 2012

(Bleu outremer)

Juste retour des choses pour cette célèbre marque de cognac créée par l'anglais Jean Martell. Est-ce parce que nous sommes à deux pas de l'Angleterre que cette publicité bleu outremer, on devrait plutôt dire ici bleu outre-manche !, s'est parée d'une petite accroche anglaise, ou est-ce tout simplement pour rappeler les origines de sa fabrication ? Mystère...C'est en tout cas la première que je rencontre dans cette version là, après celle-ci, et celle-là.
Elle en recouvre une autre pour les pneus belges Englebert, dont la fabrication s'implante en France en 1936 après le rachat d'une usine à Clairoix dans l'Oise (devenue  par la suite l'usine Continental qui a fermé en 2009).



 Abbeville, nationale 1, 3 février 2012