dimanche 27 septembre 2009

(C'est bien écrit dessus)

Sur quoi ?
Sur le Port-Salut...la preuve en image :
A Fitz-James le long de la D 916 (rue Roland-Garros) dans l'Oise :
repérée depuis deux ans, elle attendait que je m'y arrête enfin aujourd'hui.

(Et pour en savoir plus...)

Vous pouvez découvrir son livre
qui traite de l'inventaire du patrimoine.
Bonne lecture !

(Ouvrir l'oeil...)

... et le bon, telle est la devise du métier de chercheur que j'ai aujourd'hui la chance d'exercer. Pour en découvrir un peu plus sur l'Inventaire du patrimoine créé en 1964 par André Malraux, je vous invite à lire l'article du Télérama de cette semaine (p. 41) qui retrace l'histoire et le quotidien de ce métier peu connu.
En voici un extrait : "A force d'arpenter le territoire, le chercheur est saisi par le syndrome du chasseur : plus il cherche, plus il déjoue les pièges et "voit", sous le crépi moderne ou la toiture remaniée, l'ancien corps de ferme dénaturé par le temps. C'est une vraie éducation du regard."
Et en guise de clin d'oeil, un mur peint carolomacérien pris samedi dernier à Charleville-Mézières donc, pour un opticien bien avisé.

samedi 26 septembre 2009

(Friche industrielle à Nouzonville)

Anciennes aciéries Thomé-Cromback
bâtiment construit en 1930
fermeture en 1996.






Bâtiments en sheds plus anciens que l'aciérie.

jeudi 24 septembre 2009

(Le temps des cerises)

Monument de Jean-Baptiste Clément
érigé à Nouzonville en 1937 dans les Ardennes.







(Dans le cirage)

A Châlons-en-Champagne, au pays des petites bulles, le 18 septembre dernier... une belle trouvaille inopinée sur la place des halles : un double mur (il s'agit en fait de deux pignons différents) pour les cirages Eclipse et pour le vin tonique Byrrh ! Notez le slogan d'Eclipse : "Crème éclipse, éclipse tous les cirages" !




lundi 7 septembre 2009

(Un peu de lecture...)

En quittant Senlis en direction de Compiègne le long de la D 932.

Pas si simple de voir ce qui se cache derrière cette Dubonnet
il me semble y distinguer une réclame pour Frigidaire... ?


samedi 5 septembre 2009

(Parce que...)

... ce blog touche avant tout au bâti,
voici mon coup de coeur (déjà très ancien) mais toujours renouvelé
dès que j'y mets les pieds :






Une collégiale ruinée du 16e siècle, dominant la vallée de la Manse
aux Roches-Tranchelion à Avon-les-Roches (en Touraine).

(Le week-end...)

c'est chocolat pour tout le monde !

En Touraine :

entre Saint-Michel-sur-Loire et Saint-Patrice
au bord de l'ancienne nationale 152



Dans le Limousin :
à Peyrat-le-Château (Haute-Vienne)


vendredi 4 septembre 2009

(Trigidaire)

Incontournable dans notre quotidien, les électroménagers ont connu un boom à la fin des années 1950 et au début des années 1960 dont la publicité -ici peinte- s'est emparée très largement. Dans l'Oise, voici deux beaux exemples pour la marque Frigidaire. Le premier mur est situé à Montataire sur la façade de cette maison orientée plein est :


Le second mur à Chantilly dont il ne reste curieusement que le centre :


Le troisième en Haute-Vienne, à Eymoutiers présente deux publicités : la plus visibles pour Frigidaire est dégradée par un tag en référence à l'affaire Coupat, le "en avant Guingoin" faisant référence à un résistant limousin. En haut du mur on découvre une petite publicité pour un tailleur pour des vêtements pour hommes, jeunes gens et enfants et dont le nom n'est pas précisé (ou a disparu).