lundi 31 août 2009

(Des funérailles de porcelaine *)

Très fréquentes dans le Limousin,
les plaques en porcelaine font partis du partimoine funéraire de la région :
à Viam (Corrèze)


à Rempnat en Haute-Vienne :

* Un ouvrage a été édité sur ce sujet en 2000 :
GRANDCOING et FERRER, Des funérailles de porcelaine, chez Culture et Patrimoine.

dimanche 30 août 2009

(Superpositions...)

... de publicités :

DUBONNET à Châteauneuf-la-Forêt.
... et d'enseignes :
Le Café du Centre remplacant le restaurant du Centre
à Châteauneuf-La-Forêt :



Le café de l'arrêt des cars et Le Sagittaire
à Boën.

(Boucheries)

A Saint-Léonard-de-Noblat :

A Eymoutiers :



A Millau :



samedi 29 août 2009

vendredi 28 août 2009

(Le soleil se lève...)

... sur le plateau de Millevaches.

(Chambre avec vue -1-)

Cet ancien hôtel-restaurant se mire dans les eaux basses de la Sorgues dont les plus hautes eaux ont frôlé le balcon au milieu des années 1980.



Saint-Affrique, août 2009

jeudi 27 août 2009

(Triple annonce)

Un double mur pignon peint à Boën dans la Loire où Saint-Raphaël et Frigéavia se confondent sur l'héberge du plus haut pignon, tandis que Forvil se déploie sur la maison la plus basse.










mercredi 26 août 2009

(Etape 3 : à Sainte-Agathe dans la Loire)


Une cheminée bien cachée aperçue par Guillaume un soir d'août...



et une visite dès le lendemain de cet ancien moulin

(Et après on va dire que j'ai un petit faible pour les cheminées...)

mardi 25 août 2009

(Sur la route des vacances : étape 2)


Le château-prieuré de Pommiers (en Forez), son pont médiéval et son église :

Pont de Valla sur l'Aix (15e siècle)

Pots installés dans la voûte du transept pour une meilleure acoustique.

lundi 24 août 2009

(De la couleur !)

Deux publicités berruyères pour deux marques différentes mais qui ont pour trait commun de raviver les couleurs ! La première se situe avenue Jean-Jaurès pour les "belles peintures" Valentine miraculeusement épargnée par le ravalement du haut du pignon. 
La seconde pour les cirages Eclipse est beaucoup plus vive et se voit de loin car elle est située dans le prolongement de la descente de la rue d'Auron, rue Jean-Jacques Rousseau : elle est de même facture que celle-ci.